Test des filtre neutres KASE Filters

Photographe professionnel depuis plusieurs années, jusqu’à présent je n’utilisais que des filtres neutres circulaires (ND1000) pour réaliser mes poses longues. Ceux-ci sont simples d’utilisation et robustes (il m’ait arrivé de les faire tomber plusieurs fois part terre sans les casser..). Leur principale inconvénient et de générer du vignetage (assombrissement des coins supérieurs de l’image)  lorsque l’on combine plusieurs filtres (filtre polarisant + filtre neutre par exemple), et ce phénomène est d’autant plus marqué sur des focales faibles (grand angle : 16-18 mm par exemple).

 

Je me suis  donc dirigé vers des filtres de type carré ou rectangulaire avec porte-filtre. Ce système est plus polyvalents, il est possible de combiner plusieurs filtres tels que les filtres polarisants circulaires (CPL ), filtres neutres (ND pour Neutral Density) ou encore des filtres à gradient de densité  neutres (GND pour Gradient Neutral Density). Leur principale inconvénient est leur coût et surtout leur fragilité…Ce  dernier point était jusqu’alors bloquant pour moi.

Jusqu’au jour où…..KASE filters à créé la gamme de filtre Wolverine. Aux dire du fabriquant ceux-ci sont d’excellente qualité optique et deux fois plus résistant aux chocs que les filtres standards,  ils résistent à une chute d’une hauteur de 1.2 m…

Aujourd’hui, je viens de franchir le pas et je teste  pour vous  le porte filtre  K100-X et son filtre polarisant circulaire extra-fin (SLIM CPL), le filtre neutre Wolverine ND64 (1.8) et le filtre neutre Wolverine ND1000 (3.0 ) de la marque KASE filters.

 

L'étui de transport

Le kit commandé comprenait un étui rigide en simili cuir marron avec des compartiments pour ranger les filtres, la bague d’adaptation et le porte filtre.

L’étui est assez imposant et semble de bonne facture. Il peut être porté avec une sangle ou bien fixé sur le trépied ou à la ceinture. Son côté vintage est sympa, mais je suis plus dubitatif sur la présence de parties métalliques qui risquent de s’oxyder à longue (surtout lors d’une utilisation en bord de mer). 

Etui KASE

Image 1 parmi 2

Les filtres ND

Les filtres Wolverine sont donnés pour être résistants aux chocs, de très bonne qualité optique  avec une très faible dominante de couleur (color cast en anglais). Nous testerons sur le terrain le rendu colorimétrique des filtres. Les filtres sont traités anti-reflet (ce qui donne ces reflets de couleurs qui varient en fonction de l’incidence de la lumière).

Wolverine ND1000

Image 2 parmi 2

Filtre Wolverine 100mmx100mm ND1000 (3.0)

Le porte filtre K100

Le porte filtre K100-X de KASE est livré avec un filtre polarisant circulaire ultra fin de diamètre 86 mm. Le filtre polarisant est vissé sur une bague d’adaptation (içi 77mm-86mm)  qui est elle même vissée sur l’objectif. (Dans mon cas  un objectif AF-S NIKKOR 18-35 mm 1:3.5-4.5 G). Le montage-démontage du filtre polarisant sur la bague d’adaptation est très délicat, du fait de la finesse et fragilité du filtre polarisant.  Je conseillerai de laisser à demeure le filtre polarisant sur la bague d’adaptation et d’acheter une deuxième bague qui serait utilisée sans filtre dans le cas où vous ne voulez pas  utiliser le filtre polarisant. C’est sur cette bague d’adaptation que se fixe le porte filtre. La bague d’adaptation est crantée et une molette sur le porte filtre permet de faire tourner le polariseur. Le porte filtre est orientable, une pièce mécanique et une vis à molette permet de bloquer le porte filtre, malgré un léger jeux, celui-ci est alors solidaire de la bague d’adaptation  et ne risque pas de tomber lors de la mise en place des filtres. Les filtres sont positionnés dans les glissières (par défaut deux glissières  sont montée sur le porte filtre avec la possibilité de mettre deux filtres , mais il y est possible d’en ajouter). Comme vous pouvez le constater, un joint circulaire est positionné sur le porte-filtre, ce joint est censé garantir  le contact entre le filtre et le porte filtre est d’assurer son étanchéité à la lumière. Ce dispositif est il vraiment efficace, nous le testerons avec des poses de plusieurs minutes….. (le filtres sont aussi livrés avec des joints à coller, au cas où ce ne serait pas suffisant).

Les tests des filtres ND

Après cette première prise en main et montage du matériel  nous allons faire une premier test sur le terrain pour valider la qualité optique des filtres et de l’étanchéité à la lumière du porte filtre.

Dans un premier temps nous allons voir si il n’y pas de dérive de couleur avec le type de filtre et par conséquent avec la durée d’exposition.

Sur l’image de gauche les réglages sont 1/400 s à f/8,  pour celle de droite nous avons utilisé le filtre ND64, la durée d’exposition correspond à 64x 1/400 s = 1/6 s   (j’ai utilisé l’application sous androïd,  ND filter calculator qui permet à partir du type de filtre et de la durée d’exposition sans filtre de calculé la durée d’exposition av le filtre neutre). A passage vous remarquerez la justesse des atténuations des filtres. On remarquera des tons légérement plus chauds avec le filtre ND64.

Sur l’image de gauche les réglages sont 1/400 s à f/8,  pour celle de droite j’ai utilisé le filtre ND1000, la durée d’exposition correspond à 1000x 1/400 s = 2.5 s.

Là encore l’atténuation du filtre est très juste est correspond à la valeur calculée. Pour le filtre ND1000, il n’y a aucune variation de colorimétrie .

 

Nous avons maintenant ajouter les deux filtres ND64 et ND1000 pour avoir l’équivalent d’une atténuation d ‘un facteur de 64000 (équivalent à une densité optique de 1.8+3 =4.8 ).

Sur l’image de gauche les réglages sont 1/400 s à f/8,  pour celle de gauche le filtre équivalent est ND64000, la durée d’exposition correspond à 64000x 1/400s = 160 soit 2 mn et 40s .

Là encore l’image de droite est légèrement plus chaude (dû au filtre ND64). La photographie est parfaitement exposé, et en observe aucune tache lumineuse (il n’y a aucune entrée de lumière parasite par le porte filtre (  comme pour toutes les poses longues j’ai obstrué le viseur).

A ce stade la qualité colorimétriques et la justesse de l’atténuation des filtres neutres KASE est démontée et le porte filtre est parfaitement étanche à la lumière, mais qu’en est il  du piqué de l’image ?

 

 

Nous avons comparé la netteté des images sans filtre (image de gauche) et avec la combinaison des filtres ND64 et ND1000 (image de droite) sur un objet  immobile (barrière).

Les images ont été agrandies d’un facteur 100% , elles ont a exactement le même piqué. Malgré une atténuation d’un facteur 64000 la qualité optique des filtres reste exceptionnelle.

 

CONCLUSION

Ceci termine le premier test sur la qualité  des filtres neutres Wolverine concernant le  rendu colorimétrique, la justesse de l’atténuation et la qualité optique (piqué) des filtres. A ce stade on peut affirmer que les filtres neutres KASE sont de très bonne qualité.

Pour le porte filtre, malgré l’inconvénient du positionnement du filtre circulaire et la fragilité de celui-ci, la qualité des matériaux est au rendez-vous et le maintien du porte filtre est bon. Qui plus est il n’y a aucune entrée de lumière parasite, ce qui est un très bon point pour les poses longues de plusieurs minutes.

POUR

Qualité optique et bon rendu colorimétrique des filtres ND : +++ 

Résistance des filtres aux chocs : +++ 

Pas de lumière parasite : ++ 

Bon maintien du porte filtre : ++ 

 

CONTRE

La fixation et la fragilité du polariseur : – – –

Parties métalliques sur l’étui : – –

 

La suite..

Dans un prochain article, je testerai le rendu colorimétrique du filtre polarisant et la combinaison du polariseur avec les filtres ND. Les tests du  filtre polarisant, des filtres ND64 et ND1000, seront réalisés dans les conditions réelles en bord de mer.